Sri Tathâta est un Maître indien qui a passé plus de 14 ans dans ses jeunes années en méditation profonde dans une grotte. Puis, appelé par la « Mère divine » qui lui montra la souffrance de l’humanité, il quitta son ascèse pour se consacrer à sa mission. Sa mission étant d’amener l’humanité à une autre phase de sa croissance et d’avancer vers la vie divine
Il transcrit des enseignements dans un recueil appelé les Dharmas Sutras, qui donne les indications pour le chemin de chacun vers l’éveil.
Il a érigé deux temples sacrés, pour répandre le Dharma sur la Terre. Et parallèlement, il parcourut la planète pour transmettre à des milliers de personnes son message et ses initiations. Il œuvra également par des grands Maha Yagas, rituels au feu, en Inde où des millions de personnes ont participé, pour équilibrer les énergies sur la Terre et pacifier la nature et le mental humain. En même temps, il reste dépouillé et vit encore aujourd’hui, dans la plus grande simplicité, dans un petit ashram du Sud de l’Inde, dans le Kerala.

Le Dharma est éternel

Le Dharma n’est pas une tradition : Il est l’essence même de toutes les traditions et de toutes les pratiques. Lorsque la lumière du Dharma est voilée, toutes les traditions deviennent creuses, le culte se vide de son sens et le yoga n’est plus qu’un ensemble d’exercices. C’est précisément ce qui se passe aujourd’hui.

Lorsqu’on se demande pourquoi nous en sommes là, on trouve plusieurs facteurs : les caractéristiques du temps actuel, les pensées négatives qui dominent l’esprit de l’homme, l’influence des forces sombres et d’autres encore.
Lorsque nous parlons de ressusciter le Dharma et de l’établir cela signifie qu’il faut tout refonder. Tout, absolument tout, doit être purifié et rendu à sa nature originale.

La véritable essence du yoga doit être retrouvée à partir des grands textes yogiques, le sens véritable du culte des formes sacrées dans les temples doit être redécouvert et la signification des pratiques védiques doit être à nouveau comprise en profondeur.

Le Dharma est la vérité fondamentale de toute chose, ainsi lorsque l’énergie du Dharma les aura à nouveau fécondées, toutes les traditions, toutes les pratiques renaîtront dans leur pureté première et l’intention authentique des Maîtres, des Rishis, des grands ascètes pourra se refléter, telle qu’elle fut conçue, dans la conscience des hommes. l’évolution de tous les êtres, sera alors grandement facilitée.

Sri Tathâta : Extrait “le vaisseau du Dharma”

La foi (Visvasa) :

« Lorsque nous ne possédons pas la connaissance directe de certaines
choses, nous les croyons par la foi, alors que nous n’avons pas besoin de
nous appuyer sur la foi pour des choses que nous connaissons par notre
expérience. » p.212

Nous pouvons voir que la foi est quelque chose dont nous avons
besoin dans notre vie, mais il s’agit de la première étape. On ne doit pas
s’arrêter après la première étape, il faut continuer sur le chemin ascendant
et c’est alors que notre foi laisse place à l’expérience. Lorsque l’on réussit
à vivre l’expérience réelle, la simple croyance n’est plus nécessaire.

Les croyances peuvent naître soit de l’intellect, soit du cœur. Une
croyance qui émerge de l’intellect appartient au domaine du calcul. Dans
la société d’aujourd’hui, où règne la confusion, nous utilisons le mental
logique pour nous protéger. Dans le domaine spirituel, le mental logique
ne suffit pas. Alors quel type de croyance peut nous permettre de
progresser de façon sûre. C’est la foi du cœur ! Le cœur ne calcule pas. La
conviction qui émerge en nous lorsque nous nous ouvrons à la Force
universelle est le genre de foi dont je parle. Et, il peut arriver que l’on ne
sache même pas la justifier par l’intellect.

Grâce à notre ressenti, nous avons le discernement qui nous permet
de savoir si quelque chose est vrai. A l’intérieur de nous, nous pouvons
entendre une voix le murmurer. Cette foi-là peut aussi nous apporter Paix
et sérénité.

A l’inverse, quelle que soit l’insistance de notre intellect à nous
convaincre que quelque chose est vrai, comment cela pourrait-il l’être si
cela n’apporte pas la paix et la tranquillité à notre cœur ? Ceux qui
voyagent avec un cœur pur et un objectif pur atteindront, tôt ou tard, la
vraie foi. Rien en peut arrêter leur quête de Vérité, pas même des revers
temporaires.

Alors que, sans cette pureté, quand bien même aurions-nous la Vérité
elle-même en face de nous, nous serions incapables de reconnaître ce que
nous avons trouvé, est tout aussi incapables d’y croire.

Ce que nous devons comprendre ici, c’est que tant que la croyance
aveugle que le scepticisme empli de suspicion, sont des faiblesses. Notre
vraie foi devrait se situer entre ces deux extrêmes. La conviction, lorsque
nous l’acceptons par la conscience, est ce qui favorise notre croissance.
Mais rappelez-vous, une personne qui ne possède pas la vraie foi ne peut
parvenir à un véritable progrès spirituel. La foi est l’énergie qui nous
propulse en avant. L’expérience vient après. La vraie foi est le chemin vers
l’expérience véritable.

Citations :

Sri Tathâta – Dharma Sutra 1-3 :

Ainsi est donné l’instruction du Dharma

L’homme est le plus noble de tous les êtres de la création.

La noblesse de l’être humain réside en son potentiel à atteindre l’état de complète divinité.

Sri Tathâta – Dharma Sutra 4-6 :

Le but de la nature est la perfection divine

L’être humain doit vivre dans la conscience du but de la nature

La perfection divine s’atteint en observant trois dharmas

Sri Tathâta – Dharma Sutra 7-10 :

Le premier dharma est de prendre conscience de l’aspiration qui brûle au plus profond de l’âme et de vivre en conformité avec elle.

Le deuxième dharma est de purifier le corps, le prana et le mental afin d’atteindre ce but

Le troisième dharma est, une fois établi dans la conscience supérieure, de rayonner la lumière de l’âme vers ces trois corps par la force de l’intention.

Il convient d’observer ces trois dharmas en se plaçant entre l’Essence du Tout et son émanation comme corps, prana et mental

Sri Tathâta – Dharma Sutra 11 :

La connaissance parfaite du yoga vaivarta (Union à la manifestation divine) ou aishwara yoga (union au Seigneur) s’obtient en vivant selon la Voie du Milieu.

Sri Tathâta – Dharma Sutra 12 :

Son premier stade consiste en la purification, l’activation, et l’unification.

Sri Tathâta – Dharma Sutra 13 :

Pour ce premier stade de la Voie du Milieu, sont necessaires au préalable :

La foi, le discernement, l’attention, l’enthousiasme, les sacrifices, la bienveillance, le détachement, l’endurance, l’attitude de témoin, la capacité à offrir sa volonté au Divin, la guidance supérieure et la faveur de Temps

Aller à la barre d’outils